Visite de son Excellence Madame la Chargée d’Affaires Américaines au PAC de Mahajanga

Visite de son Excellence Madame la Chargée d’Affaires Américaines au PAC de Mahajanga
Son Excellence, Madame Amy J. HYATT, Chargée d’Affaires de l’ambassade des Etats Unis (USA), Madame Julia I. JACOBY, Conseillère Politique et...
Son Excellence, Madame Amy J. HYATT, Chargée d’Affaires de l’ambassade des Etats Unis (USA), Madame Julia I. JACOBY, Conseillère Politique et Economique, Madame RAKOTOMAHAZO Patricia Arisoa, Chef du Siège PAC second degré Mahajanga, les Magistrats et les Greffiers du PAC Mahajanga
Le Pôle Anti-Corruption de (PAC) Mahajanga a eu l’honneur de recevoir la visite de Son Excellence, Madame Amy J. HYATT, Chargée d’Affaires de l’ambassade des Etats Unis (USA), assistée de sa Conseillère Politique et Economique Madame Julia I. JACOBY. Cette visite s’inscrit bien dans le cadre de la Mission Américaine à Madagascar qui est de bâtir un avenir meilleur pour Madagascar car elle témoigne de l’intérêt que portent les Etats-Unis, qu’elle représente, pour la lutte contre la corruption menée par le Ministère de la Justice à Madagascar, à travers la Direction de Coordination Nationale des PACs, en général, et plus particulièrement, sa mise en œuvre par le PAC Mahajanga.
L’objet de la visite étant de s’informer du rôle et du fonctionnement du PAC Mahajanga mais également du mode de recrutement des Magistrats et du personnel le composant face à l’importance et la délicatesse de la mission.
Etant en pleine première session de Cour Criminelle Ordinaire, elle a pris conscience du rôle préventif et répressif des PACs dans le système anti-corruption (SAC) de Madagascar.
En outre, elle s’est particulièrement intéressée à la procédure à suivre devant les PACs à commencer par les différents modes de saisine (directe par les doléances et plaintes ou par les procès-verbaux du BIANCO et des OPJ), en passant par les investigations, les domaines de compétence aussi bien matérielle que territoriale. Elle s’est également enquit de la portée de la récente réforme de la loi PAC surtout sur l’évolution du partage de compétence avec la juridiction du droit commun quant aux infractions économiques et financières;
Elle s’est réjoui de constater la prédominance des femmes Magistrats à Madagascar en général et au PAC en particulier, spécialement celles propulsées aux postes de responsabilité ; elle les a encouragé à être un modèle pour les jeunes filles malagasy. Elle reconnait que certains métiers peuvent être spécifiques pour l’un ou l’autre sexe, que même si en général les hommes s’intéressent plutôt à la politique, les femmes ont toujours leur « mot » à dire dans tous les domaines : en tant qu’électeurs, en tant que mères et épouses…
Elle est convaincue que la lutte contre la corruption est difficile et présente des risques élevés, néanmoins, elle est très impressionnée par la détermination et la conviction des Magistrats du PAC Mahajanga à aller de l’avant malgré les différents obstacles.
Elle a constaté l’insuffisance du nombre des Magistrats, le manque de matériel roulant et informatique étant donné la vaste étendue du ressort territorial du PAC Mahajanga, le problème de sécurité notamment l’absence d’une issue de secours et l’emplacement du bâtiment abritant le PAC à Mahajanga.
Madame l’Ambassadeur s’est dite satisfaite de sa visite. Elle a encouragé tout un chacun à poursuivre inlassablement l’effort pour une nation plus « propre » et a assuré d’apporter activement son concours et son soutien indéfectibles.
Pour terminer la visite, elle a rencontré tour à tour dans leurs bureaux respectifs les Magistrats ainsi que les membres du personnel du PAC. Ces derniers étaient touchés par le dévouement de ce Chef de la Représentation Diplomatique de la première puissance mondiale à Madagascar.