PRESENTATION DU RAPPORT D’ACTIVITES DE LA DCN ET DU PAC ANTANANARIVO DE JUIN 2018 A JUIN 2019

Les réalisations de la DCN et du PAC Antananarivo ainsi que les difficultés rencontrées durant la première année de leur fonctionnement
De gauche à droite : Madame Harimahefa RATIARAISOA, Coordonnatrice Nationale des PAC, Monsieur RANDRIANASOLO Jacques, Garde des Sceaux, Ministre...
De gauche à droite : Madame Harimahefa RATIARAISOA, Coordonnatrice Nationale des PAC, Monsieur RANDRIANASOLO Jacques, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et Monsieur Brice LEJAMBLE, Secrétaire Exécutif du CSI lors de la cérémonie de présentation du Rapport d’activités de la Direction de Coordination Nationale des Pôles Anti-Corruption et du Pôle Anti-Corruption d’Antananarivo pour la période de juin 2018 à juin 2019
L’article 34 du Décret n° 2016-1536 portant organisation et fonctionnement de la Direction de Coordination Nationale et du Comité de Suivi Evaluation des Pôles Anti-Corruption du 19 décembre 2016 stipule que : « Avec l’appui du Coordonnateur National, le Comité de Suivi Evaluation établit un rapport annuel adressé au Président de la République et au Parlement ».

Le Comité de Suivi Evaluation des Pôles Anti-Corruption (PAC) avec l’appui de la Coordonnatrice Nationale des PAC a présenté le rapport d’activités durant la première année de fonctionnement de la Direction de Coordination Nationale (DCN) des Pôles Anti-Corruption et du Pôle Anti-Corruption d’Antananarivo le 02 août 2019 à l’Hôtel Ibis Ankorondrano.

Lors de son allocution, le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, RANDRIANASOLO Jacques, a souligné que la lutte contre la corruption est une priorité de l'Etat et les efforts déjà engagés jusqu'à présent seront renforcés.
Les réalisations de la DCN et du PAC Antananarivo ainsi que les difficultés rencontrées durant la première année de leur fonctionnement ont été exposées.
Les attributions du Comité de Suivi Evaluation des PAC qui est un comité mixte composé du Ministre de la Justice, du Président du Comité pour la Sauvegarde de l'Intégrité, du Directeur Général du BIANCO, du Directeur Général du SAMIFIN et d'un représentant d'une organisation de la société civile en charge de la lutte contre la corruption ont été également présentées lors de cette occasion.
La cérémonie s'est terminée sur une série de questions-réponses.